WebCimetière - Cernay - INGOLD Jean Joseph François
A2-002 : INGOLD Jean Joseph François Photo du 27/10/2016
Nom d'usage INGOLD
Prénom(s) Jean Joseph François
N° d'emplacement A2-002
Date de naissance 04/04/1894
Date de décès 24/12/1980
Date de fin de droit Perpétuelle

Biographie

François Ingold est né à Nancy le 4 avril 1894. Son père Hubert né à Cernay en 1864, fit l’école forestière de Nancy et, tout naturellement, resta en France dans le massif des Vosges. Il y rencontra son épouse et le couple s’installa à Fraize en 1904. Deux garçons naquirent de cette union.  Inséparables, ils reçurent une éducation stricte, profitant de l’environnement et la forêt vosgienne fut leur terrain de jeux. Les deux frères, François et Maurice, firent leurs études au collège de Saint-Dié.  La guerre éclate en août 1914 et, comme dans beaucoup de familles c’est une suite de bouleversements. La relation quasiment fusionnelle des deux frères a des conséquences sur leur engagement militaire. Ils feront tout pour rester ensemble ; ils suivent tous les deux le peloton des élèves caporaux et participent ensemble à la bataille d’Artois en 1915. Ils sont nommés sergents et partent au Sénégal pour assurer la formation et l’encadrement d’unités sénégalaises. La lecture du livre de François, écrit en 1958 « Le chemin » démontre que ce voyage détermina sa vocation pour le continent africain.  En juin 1916, François et Maurice quittent le Sénégal. Ils sont mutés dans l’armée d’Orient à Salonique. Après le stage à Saint-Cyr, promus aspirants, ils se retrouvent en juillet 1917 au Chemin des Dames. Au printemps 1918, au 7e Régiment d’Infanterie Coloniale, ils participent à la bataille de Reims. Ils sont blessés tous les deux.  François est gravement atteint ; une balle en pleine poitrine lui effleure la colonne vertébrale et traverse un poumon. À son chevet, une jeune infirmière lui souriait … François Ingold épouse en 1920 son infirmière, Marie Antoinette Didierjean, fille du Commandant Didierjean, qui fut tué le 14 août 1914 en entrant en Alsace. À la fin de la guerre, les deux frères se séparent. François continue sa carrière militaire, tandis que Maurice y renonce à la demande de sa belle-famille.  François se porte volontaire pour le Maroc en 1921. Il participe à la campagne du Rif avant de devenir officier de renseignement dans le Sud marocain. Revenu en France pour passer sa licence de droit, il retourne au Maroc en 1924 jusqu’en 1929. Il est muté à Aix-en-Provence au 22e Régiment d’Infanterie Coloniale comme Capitaine, puis à Madagascar de 1933 à 1935. Il est affecté, en 1935, à la section historique de l’Armée en France où il publie ses deux premiers ouvrages : « Au combat avec les Troupes coloniales » et « Les Troupes noires au combat », ainsi que de nombreux articles dans différentes revues militaires françaises. «En avril 1939 le Capitaine Ingold fut désigné pour l’Afrique équatoriale française. Il allait y trouver l’accomplissement de son destin. » (Gérard Ingold) Il rejoint Brazzaville en septembre 1939, puis Fort Archambault au Tchad en janvier 1940, en qualité de Commandant en second de la place puis Commandant du 5e Bataillon de réservistes africains du Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad (RTST). Il joue un rôle important dans le ralliement du Tchad à la France libre, prenant au nom du Général de Gaulle, le commandement de la place de Fort-Archambault, plus importante garnison en effectif de l'AEF. Pour cette action, François Ingold est condamné à mort par contumace par le gouvernement de Vichy. La biographie de Gérard Ingold continue à évoquer la carrière africaine puis le retour en France, les engagements pour la Chancellerie de l’Ordre des Compagnons de la Libération, le Haut Tribunal Militaire et la fin de la carrière militaire de François Ingold comme Général de Division.  Après cette vie exemplaire parmi ses soldats, puis au sein de sa famille, François Joseph Jean Ingold s’éteint le 19 décembre 1980 à Paris.

Défunts de cet emplacement

INGOLD Jean Joseph François (Décès : 1980)
INGOLD Marie Antoinette (Décès : 1989)
INGOLD Gérard Antoine Hubert (Décès : 2011)
A2-002 : INGOLD Jean Joseph François

Fleurir cette sépulture

Situer dans le cimetière

cimtière de Cernay