WebCimetière - Cernay - ZURCHER Louise Marie Amélie
B1-010 : ZURCHER Louise Marie Amélie Photo du 23/07/2018
Nom d'usage ZURCHER
Prénom(s) Louise Marie Amélie
N° d'emplacement B1-010
Date de naissance 27/08/1858
Date de décès 08/06/1947
Date de fin de droit Perpétuelle

Biographie
  • Amélie Zürcher est née le 27 août 1858 à Bollwiller. Elle fréquente l’école du village jusqu’à l’annexion de 1871, puis est interne dans un pensionnat tenu par des dominicaines à Nancy où elle obtient son baccalauréat. Elle revient en Alsace en 1877 et, à la mort de son père, propriétaire d’une filature, s’occupe de son frère Albert, blessé pendant la guerre de 1870.
    Elle s’installe avec lui dans sa propriété du Lutzelhof qui recouvrent une grande partie du lieu-dit Ochsenfeld, là-même où Jules César remporta une célèbre victoire sur Arioviste et ses Germains.
    En 1893, après une terrible sécheresse et consciente de la faible productivité de ses terres, elle décide d’en explorer le sous-sol. A l’origine de cette décision, un rêve prémonitoire : «Une nuit je me réveillai avec la certitude que quelque chose était caché sous nos terres qui devait m’assurer la fortune que la pauvreté du sol me refusait». Il lui faudra plusieurs années pour mener son projet à bien.
    Sa rencontre avec Joseph Vogt va être déterminante. Celui-ci dirige quatre usines (fonderies de fonte à Soultz, Mulhouse et Masevaux, de cuivre à Niederbrück) et avait fondé la société de sondage “Gute Hoffnung“ (Bonne Espérance) spécialisée dans la fabrication de tours de forage à grande profondeur afin de trouver de minéraux pour alimenter ses usines. Avec Jean-Baptiste Grisez, radiesthésiste spécialisé dans la recherche de filons métallifères, ils créent alors la “Société en participation pour la recherche de la houille en Alsace“. Mais ce n’est pas de la houille qu’ils vont trouver.

    C’est le 11 juin 1904 qu’un forage donne un résultat inattendu : un laboratoire strasbourgeois constate que les échantillons prélevés sont “constitués par quelques impuretés (argiles, calcaires dolomitiques et schistes) mêlés à du chlorure de sodium et du chlorure de potassium“.
    Encouragés par ce premier résultat, ils poursuivent leur forage jusqu’à atteindre, le 31 octobre 1904 et à une profondeur 1119 mètres, le filon qui allait être le point de départ de l’exploitation de la potasse en Alsace.

    La société minière Amélie est créée le 13 juin 1906 et, après de nombreux sondages, le premier puits est foncé le 22 avril 1908. Deux ans plus tard, l’exploitation industrielle de la mine de potasse débute. En 1911, la société Amélie est contrainte de céder ses concession aux Deutsche Kaliwerke.

    Durant guerre 14-18, la ferme du Lützelhof est transformée en hôpital avant d’être totalement détruite.

    En 1918, l’Alsace redevient française et les puits sont confisqués par l’Etat avant d’être nationalisés en 1924. Amélie Zuecher est indemnisée et l’exploitation est désormais assurée par les MDPA (Mines Domaniales de Potasse d’Alsace).
    Amélie Zurcher meurt à Cernay, le 8 juin 1947.

    Le lycée de Wittelsheim porte son nom.

Défunts de cet emplacement

ZURCHER Théodore (Décès : 1889)
ZURCHER Mélanie (Décès : 1892)
ZURCHER Albert (Décès : 1906)
ZURCHER Louise Marie Amélie (Décès : 1947)
B1-010 : ZURCHER Louise Marie Amélie

Fleurir cette sépulture

Situer dans le cimetière

cimtière de Cernay