WebCimetière - Cernay - ANGE HEUCHEL Banc Reposoir
Aucune photo disponible
Nom d'usage ANGE HEUCHEL
Prénom(s) Banc Reposoir
N° d'emplacement Ange HEUCHEL - banc reposoir
Date de naissance 1811
Date de décès 1811
Date de fin de droit Perpétuelle

Biographie

L’historien Joseph Dépierre en parlait ainsi dans son livre de 1907 : La tombe de la famille HEUCHEL est une des plus intéressantes du cimetière. Un ange aux ailes déployées, placé sur un portique, désigne de l’index le ciel ; au-dessous sur le frontispice, est la simple inscription : Transite – ils ont passé

La famille HEUCHEL a compté parmi ses membres un quasi centenaire, Remy HEUCHEL, qui fut magistrat en 1789 et père de Jean Paul Toussaint HEUCHEL (1799-1851), médecin et agriculteur, député du Haut-Rhin à l’Assemblée constituante en 1848.

Aujourd’hui, seule la partie sommitale de son monument funéraire subsiste près de l’ossuaire. L’ange, dont le visage est de très belle facture, a malheureusement perdu ses ailes. Mais on peut encore lire les dernières lettres de « TRANSITE » sur le frontispice, invitation aux âmes défuntes de prendre le chemin du ciel. Il s’agit probablement du plus ancien monument funéraire du cimetière inauguré en 1833.

Pour être mis en valeur, ce monument devait être placé en élévation sur un portique dont nous ignorons quels en furent le style et la forme.
Pour recevoir le frontispice avec l’ange HEUCHEL, la municipalité a fait construire en 2019 un banc-reposoir en grès rose de style d’époque début XIXème siècle. Il se trouve juste à côté de l’ossuaire ancien en usage jusqu’en 1976. A noter que cet ossuaire se trouve à l’emplacement du caveau d’un autre grand personnage de Cernay : Henri DE SANDOZ (1776-1860) grâce à qui, la ville de Cernay fut dotée dès 1865 d’un grand hôpital de 3 étages.

Un banc-reposoir d'Alsace est une sorte de banc public construit en Alsace au XIXème siècle.

Les jours de marché ou de foire, paysans et surtout paysannes se rendaient dans les villes ou gros bourgs où se tenait un marché. Lourdement chargés, ils y amenaient les produits de la ferme. Les paysannes portaient un panier sur leur tête protégée par un coussinet (der Wisch) rempli de son et de balles de blé. Les paysans, quant à eux, charriaient leurs produits dans une hotte accrochée au dos par deux lanières de cuir. Lors des haltes, les paysannes pouvaient déposer leurs fardeaux sur le linteau puis se reposer sur le banc de la dalle inférieure, à l'ombre généralement de quatre tilleuls. De part et d'autre étaient dressées deux bornes qui permettaient aux hommes d'y déposer leurs hottes ou encore aux cavaliers de se remettre en selle.

Il existe en Alsace deux sortes de bancs reposoirs :

  • ceux du Roi de Rome (dits aussi Bancs Marie-Louise) datés de 1811 ;
  • ceux de l'Impératrice Eugénie datés de 1854.
    Le banc-reposoir de Cernay est directement inspiré de celui de Cleebourg datant de 1811.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Défunts de cet emplacement

ANGE HEUCHEL Banc Reposoir (Décès : 1811)
Ange HEUCHEL - banc reposoir : ANGE HEUCHEL Banc Reposoir

Fleurir cette sépulture

Situer dans le cimetière

cimtière de Cernay